Atalante: l’équipage du Tonnerre s’entraîne

Du 20 au 21 avril, l’équipage du bâtiment de projection et de commandement (BPC) Tonnerre,
( basé à Toulon) engagé dans l’opération européenne de lutte contre la piraterie
Atalante a mené divers entrainements afin de maintenir sa condition
opérationnelle et d’entraîner l’équipage à faire face différentes
menaces pouvant mettre en péril la survie du bâtiment.


Cette séquence a débuté par un exercice
de maîtrise des capacités opérationnelles (MACOPEX).Il visait à
entrainer l’ensemble du bord au traitement et à l’évacuation de blessés
lorsque le navire est loin des côtes. Ce fut l’occasion de déployer et
de tester la mise en œuvre de l’antenne chirurgicale aérotransportable
(ACA) embarquée à Djibouti.

Puis, un
important exercice de lutte contre la piraterie a été organisé en
coordination avec l’état-major de la TF 465 embarqué, à bord de la
frégate lance-missiles portugaise NRP Alvares Cabral. Le scénario avait
pour objectif de conduire une interpellation de pirates après la mise en
œuvre des principaux moyens embarqués à bord et de reproduire le
parcours de rétention. Un skiff (petite embarcation rapide) est repéré
par un l’hélicoptère Alouette III du BPC. L’information est alors
transmise au « central opérations », à la passerelle du Tonnerre
et à la Task Force 465. L’équipage est alors rappelé au poste de combat
et deux embarcations de drome opérationnelle (EDO) avec à leur bord une
équipe de visite sont envoyées sur zone pour appréhender les présumés
pirates. Les hélicoptères de l’armée de terre Gazelle et Puma décollent
tandis que l’Alouette III reste sur zone. Devant la résistance des
présumés pirates, le Puma effectue des tirs de semonce puis des tirs d’arrêt.

Le bord, en contact permanent avec le
chef de la Task Force 465, donne les autorisations d’emploi de la force
depuis le moment où les présumés pirates sont repérés jusqu'à la phase
de rétention. Ces présumés pirates sont ensuite pris en charge et placés
en rétention sur le BPC Tonnerre avant d’être remis au pays en charge
du traitement judiciaire.

En complément de ces entrainements, l’équipage, l’équipe de protection embarquée estonienne et les officiers élèves ont effectué plusieurs exercices de tirs.

Depuis le 12 avril 2013 , le BPC Tonnerre a rejoint l’opération Atalante de lutte contre la piraterie, au large de la corne de l’Afrique aux côtés du Georges Leygues
avec qui il forme le groupe Jeanne d’arc, du Nivôse, et de l’Adroit.
L’opération Atalante a pour mission d’escorter les navires du Programme
alimentaire mondial (PAM), de participer à la sécurité du trafic
maritime et de contribuer à la dissuasion, à la prévention et à la
répression des actes de piraterie au large des côtes somaliennes. La
France participe à l’opération Atalante avec le déploiement permanent
d’au moins un bâtiment de la marine nationale. Le dispositif peut être
renforcé ponctuellement d’un avion de patrouille maritime, le plus
souvent un Atlantique 2 (ATL 2), d’un Falcon 50 ou d’un Awacs.

Source Marine Nationale