Camerone: un ancien chef de corps du REP portera la main du capitaine Danjou

1980_1982_guignon
Le colonel Guignon, chef de corps

du 2e REP (1980 1982) Photo Site du 2 e REP

Pour les 150 ans de la bataille de Camerone, le combat fondateur  de la Légion étrangère,  c'est le général d'armée (2S) Michel Guignon, ancien chef de corps du 2 e REP de Calvi, et ancien gouverneur militaire de Paris qui aura l'insigne honneur de remonter la voie sacrée avec la main articulée en bois du capitaine Danjou à Aubagne mardi 30 avril prochain.    Il sera accompagné d’un
caporal-chef d’active et de l'adjudant Berthold Vossler, à qui il doit
la vie en Algérie alors qu'il servait au 1 er REP .

 Affichecamerone2013

La cérémonie de Camerone 2013 à Aubagne se déroulera sous la haute autorité de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, en présence du chef d’état-major de l’armée de Terre, le général d’armée Bertrand Ract-Madoux et du général commandant la Légion étrangère, le général de division Christophe de Saint Chamas.

L'ensemble des drapeaux et chefs de corps présents

Cette année le 150e anniversaire du combat de Camerone
mettra en valeur tous les régiments et formations qui la composent. En
effet, l’ensemble des drapeaux, étendards et fanions des 11 régiments et
formations de la Légion étrangère seront présents sur la place d’armes,
ainsi que leurs chefs de corps

 


Le combat fondateur de la Légion Etrangère

« Ils furent ici moins de soixante, opposés à toute une armée. Sa masse les écrasa. La vie plutôt que le courage abandonna  ces soldats français, le 30 avril 1863. »

L e 30 avril 1863, dans l’hacienda de Camerone, les 3 officiers et 62 légionnaires de la
compagnie du capitaine Danjou résistèrent pendant toute une journée à 2000 Mexicains. Au soir d’une lutte épique, les cinq derniers survivants chargèrent à la baïonnette.
E n se battant jusqu’à la dernière extrémité, les légionnaires avaient empêché les Mexicains d’attaquer le convoi que la compagnie devait protéger. En se sacrifiant, ils
avaient permis au convoi de passer, ils avaient rempli leur mission au prix de leur vie. Ce combat est resté comme le symbole de la fidélité à la parole donnée, de la  mission  remplie quel qu’en soit le coût. Le symbole du devoir et du sacrifice, de l’honneur et de la fidélité portés à leur niveau le plus accompli.
Le 30 avril est devenu la fête traditionnelle de la Légion et, ce jour là, toutes les unités, où qu’elles soient, se regroupent pour assister à la lecture du récit de ce combat.

Une pensée sur “Camerone: un ancien chef de corps du REP portera la main du capitaine Danjou”

Les commentaires sont fermés.