Le Charles-de-Gaulle change de Pacha

Par Didier Chalumeau

Le capitaine de vaisseau Marc-Antoine de Saint Germain est le nouveau commandant du porte-avions Charles de Gaulle.

Il sera officiellement à la barre du « Charles »‘ le  28 juillet après que le vice-amiral d’escadre Marc de Briançon, amiral commandant la force d’action navale, l’aura fait reconnaitre comme nouveau Pacha du vaisseau amiral de la flotte Française.

Il succède au  capitaine de vaisseau Eric Malbrunot.

Depuis janvier 2015, le porte-avions a navigué plus de 14 mois, au cours de trois missions de lutte contre Daech au Levant. Ces déploiements ont démontré la capacité française de projection de puissance et l’engagement français contre le terrorisme estime la Marine.

Une rénovation en profondeur

Actuellement, le porte-avions Charles de Gaulle subit une rénovation en profondeur dans la base navale de Toulon, destinée à maintenir ses performances opérationnelles au meilleur niveau. D’après le Monde, cette « rénovation du siècle » à 1,3 milliard d’euros va lui permettre de naviguer jusqu’en 2040.

La Marine précise que cette modernisation se concentre autour de trois enjeux majeurs : la rénovation du système de combat, des installations aviation, et de la plateforme.

Un Marseillais passé deux fois sur le Charles

Le capitaine de vaisseau de Saint Germain, natif de Marseille, a rejoint la marine nationale en 1991 en intégrant l’École Navale.

Au cours de sa carrière, il s’est notamment distingué lors de nombreux déploiements opérationnels : mission Harmattan au large de la Libye, lutte anti-piraterie, mission Arromanches de lutte contre le terrorisme.

Il a déjà servi par deux fois à bord du porte-avions Charles De Gaulle, notamment comme commandant en second, et a commandé le patrouilleur La Railleuse (basé Papeete) et la frégate Surcouf (basée à Toulon).

Il est auditeur de la 66eme session du Centre des hautes études militaires, auditeur de l’IHEDN et a servi à la direction générale des relations internationales et de la stratégie (DGRIS, ex-DAS), au bureau OTAN du ministère de la défense et a été chargé du recrutement des officiers de la Marine.

Déjà 16 ans!

Admis au service actif en 2001, le porte-avions Charles De Gaulle allie autonomie d’action, souplesse d’emploi, puissance, mobilité et endurance conférant à la France une capacité d’action inégalée en Europe. Cette dernière est polyvalente et graduée, incluant la mise en œuvre du volet aéroporté de la dissuasion.

Basé à Toulon, d’une longueur de 261 mètres et d’une largeur de 64 mètres, le porte-avions est armé par un équipage de 1 260 marins. Avec le groupe aérien embarqué et l’état-major embarqué, l’équipage monte à 1 900 marins. Le porte-avions peut emporter 40 aéronefs et catapulter 1 avion toutes les 30 secondes.

La ville marraine du Charles De Gaulle est Paris