Des nouveaux pachas pour l’aviso commandant Birot et la frégate Surcouf

L’aviso Commandant Birot et la  frégate Surcouf ont changé de chef ces 17 et  19  juillet lors de cérémonies de passation présidées par le vice-amiral d’escadre Xavier Magne,  commandant la Force d’action navale.

le goff2.jpg
 

Le capitaine de corvette Le Goff a passé en revue l'équipage du Commandant Birot (Photo M.S Var Matin) 


Pour l'aviso commandant Birot, le capitaine de corvette Le Goff succède au capitaine de corvette Pimbert.

Pour la frégate Surcouf, le capitaine de frégate Fraïoli succède au capitaine de frégate Hugues Lainé qui rejoint l'inspection des armées.  Fier et heureux d'être sur le Surcouf, saluant le travail de son
prédécesseur, Thomas Fraïoli a précisé ses exigences à l'équipage :
rigueur, humilité, confiance, intelligence, enthousiasme et travail.
Passionné d'ovalie, il a précisé : « Nous devrons travailler sans
cesse. Comme Jonny Wilkinson, le meilleur joueur du monde, qui continue
sans cesse à s'entraîner. »


.le goff.jpg

Le capitaine de corvette  Yves Le GOFF (Photo M.S Var Matin)

Biographie du capitaine de corvette Yves le Goff

Issu de l'école navale, ce Breton de Saint Brieuc âgé de 34 ans  a choisi  les forces de surface et la spécialité de Lutte Sous la Mer . Il a notamment servi  à bord du patrouilleur de Service Public « Grèbe », basé à Toulon, comme officier opérations puis commandant en second, puis sur la frégate anti-sous-marine « Tourville » à Brest en tant qu'’officier de lutte anti-sous-marine, à l’occasion notamment de l’escorte du porte-avions Charles de Gaulle en déploiement en Atlantique (FRAME05).

Après un passage à  l’Etat-major américain de COMUSNAVCENT à Bahreïn, au sein du Détachement de Liaison Mer, dans un contexte d’émergence de la piraterie en Océan
Indien, il a commandé le  bâtiment-école « Chacal » et conduit des missions de formation des officiers chefs de quart de la marine, entre l’Atlantique et la mer Baltique.
Après avoir suivi les cours de l’Ecole des Systèmes de Combat et Armes Navals (ESCAN),  il a été affecté au poste de chef de service « Lutte Sous la Mer » de la frégate « Jean de Vienne ». Sur ce bâtiment,  il a participé à des opérations de lutte contre-piraterie en Océan Indien, des actions contre le narcotrafic en Méditerranée, ainsi que de nombreuses missions de lutte anti-sous marine, dans des cadres nationaux ou interalliés. 
Promu capitaine de corvette en 2010, il a rejoint la frégate « Montcalm », en tant que commandant adjoint-opérations et a été  déployé en Océan Indien avant d’être engagé, au printemps 2011, dans l’opération Harmattan , au large de la Libye. A cette occasion, il contribuera notamment à la préparation et la conduite des deux premiers tirs d’appui-feu naval de cette campagne, réalisés par le « Montcalm » , sous le feu de batteries ennemies. En septembre 2011, il  a rallié le centre d’instruction naval  (CIN) de Saint Mandrier pour assurer le pilotage  de la branche « Lutte sous la mer » de l’ESCAN.

fraioli.jpg

Le capitaine de frégate Thomas Fraioli a pris son commandement (Photo M.S Var Matin) 

Biographie du capitaine de frégate Thomas FRAIOLI

Issu de l’école navale, âgé de 40 ans, le capitaine de frégate Fraioli s’est spécialisé comme officier détecteur et  est breveté de l’enseignement militaire supérieur. A sa sortie de "navale", il a servi comme  officier en troisième puis officier en second du patrouilleur P400 « La Tapageuse » en Polynésie française. Il a ensuite été affecté sur le porte-avions « Foch » comme chef du secteur détection électromagnétique et  a participé à l’opération « Trident/Force alliée » en 1999 au large de l’Ex-Yougoslavie pendant la guerre au Kosovo.
Après avoir commandé le bâtiment-école « Guépard » de 2001 à 2001, il  a rejoint

« Maricentad », le centre d’instruction naval de la marine italienne pour y suivre le « Tatnav » soit l’équivalent de l’ESCAN (école des systèmes de combat et armes navales). Il a alors servi sur la frégate anti-aérienne italienne « Mimbelli » de 2002 à 2004 comme chef du service INFOLAS. Il a participé à la mission « Enduring freedom » et « Iraqi freedom » au sein de la TF 150.
De retour en France en 2004, il a rallié le porte-hélicoptères « Jeanne d’Arc » pour y assurer les fonctions de chef de service  puis celle d’instructeur, chef du pool opérations. En 2006, il a été affecté à la direction du personnel militaire de la Marine DPMM comme contrôleur de gestion puis comme chef de cabinet du directeur du personnel militaire de la marine auprès de l’amiral Devaux puis de l’amiral Chomel de Jarnieu.
Après l'école de guerre, il a servi sur la frégate de défense aérienne « Chevalier Paul » en tant que commandant adjoint opérations. A ce titre, il  a participé à l’opération Harmattan en Libye.
En août 2011, il  a pris les fonctions d’officier de communication de région au sein de la préfecture maritime de la Méditerranée.
Il est Chevalier de l’ordre national du mérite et décoré d’autres médailles françaises et étrangères.

  Sources Marine Nationale et Var Matin