Un nouveau pacha pour le Jean Bart

CV DE SAINT JULIEN nouveau CDT du JEAN-BART 2014MTLN133_001_069

Le capitaine de Vaisseau de Saint-Julien, nouveau pacha du Jean Bart (Photo marine nationale) 

Les passations de commandement se poursuivent à Toulon.

Ce lundi , lors d'une cérémonie présidée par le capitaine de vaisseau Xavier Gariel, adjoint de l’amiral commandant la force d’action navale, le capitaine de vaisseau Olivier de Saint Julien a  succédé au capitaine de vaisseau Benoît Baudonnière au commandement de la frégate anti aérienne Jean Bart.

 

Issu de la promotion 91 de l’école navale, le capitaine de vaisseau Olivier de Saint-Julien a connu  sa première affectation à Nouméa en qualité d’officier opérations puis commandant en second du patrouilleur la Glorieuse.

Il a été ensuite  affecté à bord de la frégate lance missiles Suffren comme officier de quart opérations et responsable des radars du bord et a été  engagé dans un grand nombre d’exercices OTAN, en méditerranée et en Atlantique. 

Après sa scolarité à l’ESCAN, l'école des systèmes de combat et armes navales, il a  rallié en 1998 le FOCH en tant qu’officier de quart opérations et responsable de la guerre électronique et a été  membre du dernier équipage de ce porte-avions avec lequel  il a participé à la mission Myrrhe.
Après un nouvelle affectation sur le Suffren, cette fois en qualité de chef du service INFOLAS (information, lutte au-dessus de la surface),  il a embarqué en 2001 sur le Charles de Gaulle lors de l’opération Enduring Freedom en Afghanistan.
En 2002, il a posé le pied à terre pour prendre  les fonctions de chef de cabinet de l’amiral commandant l’Ecole navale à Brest.  

Pacha du commandant l'Herminier et de l'Aconit

En 2005, il a commandé l’aviso commandant l'Herminier, avant de rejoindre le collège interarmées de défense ( école de guerre).  
A l’issue, il a été pendant trois ans adjoint au major général de la Marine. 

En 2010, il a retrouvé la mer et le porte-avions Charles de Gaulle comme officier de manœuvre. Avec le porte-avions, il a de nouveau été engagé dans l’opération Enduring Freedom, en soutien des opérations en Afghanistan, puis dans l’opération Harmattan, en protection des populations Libyennes.
En 2011, il a pris le commandement de la frégate furtive ACONIT avant d'être admis au NATO Defence College pour suivre la 122ème session principale. Il a ensuite rejoint l’inspection Générale des Armées marine, en qualité d’officier d’étude.