Deux artilleurs honorés lors de Wagram à Draguignan

Wagram

Le général Benoît Royal, commandant l'école d'artillerie, a procédé jeudi soir à l'inauguration de deux salles de formation qui porteront désormais les noms de deux officiers charismatiques, le colonel Jestin et le lieutenant-colonel Elhorga.
 

Inauguration de salles, spectacle son et lumière, prise d'armes… Les artilleurs étaient en fête, dernièrement,  à l'occasion de la traditionnelle célébration de la bataille de Wagram. Bataille dans laquelle, en 1809, l'artillerie s'est illustrée et a permis la victoire de Napoléon sur les Autrichiens.

Pour marquer ce grand fait d'armes, les fêtes de Wagram sont devenues depuis plusieurs années le rassemblement de tous les artilleurs. Qu'ils soient de marine, alpins, parachutiste, d'Afrique, sol-air, sol-sol, géographes, du renseignement… «Notre diversité fait la richesse de notre mission au service de l'armée de terre», soulignait à ce sujet le général Benoît Royal, commandant l'école d'artillerie de Draguignan et successeur, dès le 1er août, du général Hervé Wattecamps à la tête des écoles militaires de la ville, de la base de défense et de la garnison Draguignan-Canjuers.

Spectacle son et lumière

Les festivités ont été ouvertes jeudi soir par l'inauguration de deux salles d'enseignement pour la formation des stagiaires des écoles militaires. Ainsi, les salles d'instruction tactique et de munitions porteront désormais les noms de « salle colonel Marc Jestin » et « salle lieutenant-colonel Jean-Claude Elhorga ». Du nom de deux officiers charismatiques en poste à l'école d'application de l'artillerie et décédés en 2005.

Lors de l'inauguration, en présence du frère de l'un des disparus et de plusieurs généraux – Hubert Trégou, Eric Guyon, Claude Mathey, Christian Péraldi, Louis Septier et Alain Bouquin représentant le CMAT – le général Royal a retracé les carrières exemplaires de ces deux officiers.

Après ce temps fort, il a été procédé en soirée à un spectacle son et lumière de la bataille de Wagram organisé dans l'enceinte militaire et accompagné par la musique de Rennes et la fanfare de l'EAA.

Après l'inauguration du pôle équipements armements à l'école d'artillerie, une prise d'armes, ouvertes aux familles, a clos la grande fête des artilleurs.

Source Var Matin