Deuxième valeur militaire pour le GIGN: le texte de la citation

_F1B4940
Photos Sirpa Gendarmerie   ADC Fabrice BALSAMO
Le GIGN (groupe d'intervention de la gendarmerie nationale) qui a été cité à
l'ordre de la Gendarmerie a reçu la croix de la valeur militaire pour la deuxième fois des mains du ministre de la défense et en présence du ministre de l'intérieur.  Cette deuxième décoration devrait entraîner prochainement l'attribution de la fourragère aux couleurs de la valeur militaire
. Cette distinction attribuée pour les missions de défense du GIGN en Afghanistan rappelle l'interopérabilité de l'unité d'élite avec les forces spéciales et affirme la militarité de la gendarmerie. 

Cette remise de décoration s'est déroulée  sur la place d'armes de la caserne Pasquier à Versailles (78) en présence du général d'armée Denis Favier, directeur
général de la Gendarmerie Nationale, ancien du GIGN et fondateur du GIGN tel qu'il existe dans sa configuration actuelle, du  général Thierry OROSCO
commandant le GIGN.

  Après une présentation
du général Thierry OROSCO sur les capacités rares et décisives du GIGN
en matière de contre-terrorisme, les ministres, en présence de Monsieur
Erard CORBIN de MANGOUX, préfet des Yvelines et ancien "patron" de la DGSE, ont assisté à une
démonstration de libération d'otages.

 Le drapeau du GIGN a été décoré de la
croix de la Valeur militaire avec palme de bronze par le ministre de la
Défense. Le libellé de la citation accompagnant cette remise de
décoration rappelle les circonstances à la faveur desquelles l'unité
s'est illustrée lors de son engagement en Afghanistan.

Les deux
ministres ont souligné l'engagement du GIGN dans la lutte contre le
terrorisme en France comme sur les théâtres d'opérations extérieures.
Monsieur Jean-Yves Le Drian a précisé l'importance de l'interopérabilité
du GIGN avec les forces militaires Françaises dont les unités du COS
(Commandement des Opérations Spéciales), ainsi que le courage et
l'excellence de l'Unité.

_F1B5127FLOUTE

Texte intégrale de la citation 

Le Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale – Versailles-Satory (Yvelines)

« Unité
engagée en Afghanistan depuis 2009 dans le cadre de l'opération
« Pamir », a fait preuve de remarquables qualités militaires dans
l'accomplissement de ses missions sensibles et périlleuses.

Après
avoir participé à de nombreuses opérations de bouclage et de fouille,
s'est particulièrement distinguée, fin 2011 et en 2012, à la suite de
l'annonce du désengagement progressif des armées françaises et de la
transmission des missions opérationnelles aux forces de sécurité
afghanes. A notamment contribué de manière décisive à la sécurité des
militaires des forces française et étrangères déployées.

Grâce à
son expertise en matière de lutte anti-terroriste et de sécurité des
forces, a directement permis de limiter les vulnérabilités du centre
d'entraînement de la police nationale afghane du Wardak face à l'emploi
de véhicules piégés par explosif par les rebelles. En outre, a complété
le dispositif de protection du centre d'entraînement international,
cible quotidienne de tirs de roquettes, sous la menace permanente d'une
action insurectionnelle de forte ampleur.

Au cours de ses
engagements en zone hostile, s'est également illustrée en recueillant et
en exploitant un renseignement faisant état d'un projet d'attaque de
l'insurrection, à l'aide d'engins explosifs improvisés de nouvelle
conception, contre les militaires français déployés en Kapisa. A ainsi
permis de déjouer l'action envisagée et d'éviter de nombreuses pertes
parmi les éléments français de la coalition.

Pour son action déterminante, mérite d'être citée en exemple. »

Cette citation comporte l'attribution de la croix de la Valeur militaire avec palme de bronze.