Ealat: sept officiers brevetés chefs de patrouille

Alat

Lors d'une prise d'armes(1) sur la base école Général Lejay au Cannet-des-Maures, sept lieutenants du groupe d'application n° 20 (GA 20) ont reçu dernièrement leur brevet de chef de patrouille « qui marque la fin de la formation de pilote de combat et leur entrée solennelle dans la vie opérationnelle des unités». Une cérémonie présidée par le colonel Bernard de Guillebon, adjoint du général Marc Demier, commandant la base, et conduite par le lieutenant-colonel Guerric D'Arche de Pessan, directeur de la formation à l'aérocombat de la base école Général Lejay.

Les vétérans à l'honneur

C'est Jean Crey, vétéran de l'ALAT qui a remis le brevet à un des lieutenants. Un clin d'œil aux 60 ans de l'ALAT par celui qui porte le brevet n° 36 en date du 25 juin 1954. Engagé volontaire en septembre 1944, Jean Crey a participé à la libération de la France. Il a servi en Indochine et en Algérie et est titulaire d'un brevet de pilote d'hélicoptère et d'avion au sein de l'ALAT. Il a terminé sa carrière militaire au grade d'adjudant-chef en mars 1967 avec 4 950 heures de vol.

La plus belle des qualifications

« Vous venez de recevoir la plus belle des qualifications qu'offre l'école de l'aviation légère de l'Armée de terre, celle de chef de patrouille» a indiqué le colonel d'Arche. « …Ainsi, sont passés, dix-huit mois intenses pour le GA20, mais aussi pour la base école et vos formateurs qui vous ont soutenus… Félicitations à vous tous, qui avez directement ou indirectement œuvré pour que nos futurs jeunes chefs de l'ALAT soient extrêmement bien formés… Vous pouvez désormais partir sereins, vous êtes prêts à remplir immédiatement toutes les missions qui vous incomberont… La vraie vie de soldat vous attend, celle de la conduite d'opérations avec vos hommes et au service de votre pays. Nous vous souhaitons un plein épanouissement et de nombreux engagements opérationnels qui feront de vous les chefs expérimentés de l'aérocombat de demain ».

 1. Une prise d'armes qui a rassemblé, les familles, les anciens de l'ALAT, des détachements de l'EFA-Tigre (École franco Allemande-Tigre), du centre de formation interarmées NH90, des commandants d'unités et leur fanion des escadrilles de maintenance hélicoptère n° 1 et n° 2 de la base école général Lejay. Avec au centre du dispositif, les lieutenants du GA 21.

Source Var Matin