Exercice DEFNET : la cyber défense et sa réserve testées

L’exercice annuel interarmées DEFNET qui consacre la montée en puissance de la chaîne opérationnelle de cyberdéfense du ministère de la défense se déroule en ce moment  au sein de sept sites militaires implantés sur le territoire national (Rennes, Douai, Toulon, Mont de Marsan et trois sur Paris) et à bord de deux bâtiments de la Marine nationale. La réserve cyber défense est expérimentée à cette occasion. 

Cet exercice qui a débuté   le 16 mars  et qui s'achève le 27 mars s’inscrit dans le programme du livre blanc de 2013 qui fait de la cyberdéfense une des priorités nationales.

La deuxième édition de l’exercice DEFNET est particulièrement innovante par son caractère global.

Elle permet d’entraîner les forces spécialisées cyber depuis le niveau le plus bas jusqu’au niveau du centre de planification et de conduite des opérations.


Les objectifs de l’édition 2015 sont multiples : expérimenter un modèle de centre opérationnel et le fonctionnement d’une réserve cyberdéfense dans un cadre opérationnel ; entraîner les joueurs à la planification et à la conduite des opérations dans le domaine de la lutte informatique défensive, au déploiement d’unités cyber (Terre, Mer, Air, DIRISI, expérimentation réserve Rennes et Paris) et à la prise en compte de la dimension cyber des opérations par des non spécialistes.

Le scénario de DEFNET 2015 simule, dans un contexte international fictif, des menaces et des attaques cyber multiples contre plusieurs sites sur des thèmes très différents, au plus proche de la réalité.

 

Tester la réserve cyber défense
Le livre blanc de la défense et de la sécurité nationale de 2013 prévoit, pour faire face aux menaces actuelles et futures, d’organiser la montée en puissance de nouvelles composantes de la réserve, spécialisées dans des domaines dans lesquelles les forces de défense et de sécurité sont en plein essor.

C’est notamment le cas de la cyberdéfense qui doit faire l’objet d’une composante dédiée.
Prévue par le pacte défense cyber de 2014 pour assister l’État et les armées en cas de crise majeure, la réserve de cyberdéfense a une vocation opérationnelle.  Officiellemment créée le  21 janvier dernier lors du Forum international de la cybersécurité cette réserve de cyberdéfense est composée de 4 300 hommes et femmes spécialistes : militaires d’active, personnels civisl de la défense, réservistes opérationnels, et réservistes citoyens.
Ce nouveau modèle de réserve cyber est expérimentée du 23 au 26 mars dans le cadre de l’exercice DEFNET 2015.

Ce "test" consiste à accueillir des équipes de volontaires sur des sites militaires, simulant des sites d’intervention. Il s’agit de l’école militaire de Paris au centre d’études stratégiques de l’armée de Terre (CESAT) et de l’école des Transmissions de Cesson-Sévigné (ETRS). Des équipes d’expérimentation seront constituées d’un réserviste des armées (coordination), d’un ou deux enseignants français (encadrement technique) et de dix à douze élèves français du domaine de l’informatique et des télécommunications (bac+2 à bac+5). Elles devront effectuer un travail d’éradication de code malveillant et de réinstallation de système.

 Source Ministère de la défense