Frais d’enquête: un rapport sans équivoque

Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, après avoir pris connaissance du rapport sur les frais d’enquête et de surveillance a décidé de "mettre de l'ordre" dans l'usage de ces frais et a transmis ce rapport au parquet de Paris. La révélation de l'usage de ces frais dans ce qu'il convient d'appeler "l'affaire Guéant" a profondément choqué les policiers. 

Le ministre a demandé à la direction  de la Police Nationale que l''usage des frais d’enquête et de surveillance soit  strictement limité aux seuls besoins opérationnels. Les indemnisations ou gratifications versées aux fonctionnaires de police ne pourront être versées qu’à partir des crédits prévus à cet effet.
 
Lire  ce rapport ici :

Téléchargement 2013-rapport-frais-enquete-surveillance