La légion a célébré les 150 ans de Camerone et inauguré son musée

  C’est
un ancien chef de corps du 2 e REP qui a porté la main du capitaine Danjou . Plusieurs légionnaires ont été décorés et un
caporal de Calvi a été naturalisé par « le sang versé».

 

 

 


 

 

 

Vidéo : Légion étrangère .

Présidée M. Jean-Yves Le
Drian, ministre de la Défense, en présence du chef d’état-major de l’armée de
Terre, le général d’armée Bertrand Ract-Madoux et du général commandant la
Légion étrangère, le général de division Christophe de Saint Chamas, cette
commémoration a revêtu un caractère exceptionnel puisqu’à l’occasion du 150e
anniversaire du combat de Camerone, l’ensemble des drapeaux, étendards et fanions
des 11 régiments et formations de la Légion étrangère étaient
exceptionnellement présents. Tous portent dans leurs plis l’inscription de
cette bataille fondatrice de la Légion étrangère.

 Cest le général
d'armée (2S) Michel Guignon, ancien chef de corps du 2 e REP de Calvi, et
ancien gouverneur militaire de Paris qui a eu l'honneur insigne de remonter la
voie sacrée avec la main articulée en bois du capitaine Danjou, « la
relique sacrée » de la légion. Il était accompagné d’un  caporal-chef d’active et de l'adjudant
Berthold Vossler, à qui il doit la vie en Algérie alors qu'il servait au 1 er
REP .

 Le ministre qui a remis un certificat de naturalisation "par le sang versé" à un légionnaire du 2 e REP de Calvi  a également inauguré le musée de la légion étrangère qui sera prochainement ouvert au public.

Camerone2013_067
Le général Guignon porte la main du capitaine Danjou sur la voie sacrée entourée de l"adjudant Berthold Vessler, son compagnon de combat en Algérie et le caporal-chef Sully Laplagne.


Camerone2013_025
L'adjudant Harold Vessler , à gauche a sauvé la vie du général Guignon en Algérie. Le Caporal-chef Sullu Laplagne, à droite,  a été choisi pour accompagner le porteur de la main du capitaine Danjou.



La vidéo du SIRPA TERRE a voir ici :