La Marine « prend acte » de la condamnation de l’ex pacha du Lafayette pour harcèlement moral

La Marine Nationale a réagit officiellement après la condamnation cette semaine à Marseille par la chambre militaire du tribunal correctionnel de Marseille de l'ex pacha de la frégate La Fayette à un an de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende pour pour harcèlement moral après le suicide de son maître d'hôtel. Cete condamnation est une première dans la Marine.

 

Le capitaine de vaisseau  Eric Delepoulle , capitaine de cette frégate légère furtive entre 2009 et juillet 2010 avait été jugé  après le suicide en 2010 d'un sous-officier lui servant de maître d'hôtel à bord .

Sébastien Wancke s'était suicidé par pendaison le 15 juin 2010 à bord du navire qui faisait route vers Toulon, de retour d'une mission au large de la Somalie. Un audit avait tenté d'étouffer l'affaire, selon le parquet de Marseille.

L'enquête de la gendarmerie maritime mettait quant à elle en évidence le climat délétère qui régnait à bord de la frégate. L'ex-commandant avait été décrit comme un chef « obtus », «jamais satisfait » qui « ne se souciait guère de ses hommes ». Ses exigences vis-à-vis du maître d'hôtel – véritable homme à tout faire – auraient été insupportables pour le trentenaire. Le capitaine de vaisseau Delepoulle avait comparu devant le tribunal de Marseille, le 18 novembre dernier. 

Le prévenu avait demandé la relaxe, expliquant ne pas avoir eu connaissance du mal-être de son équipage. Il a été en outre condamné à verser 60000 euros à la famille.

Un soulagement pour la famille

Pour la famille de Sébastien Wancke, c'est « un soulagement ». 

« Une décision inédite en France », réagit Me Jean-Jacques Rinck, contacté par Var-matin.

Voici le communiqué de la Marine:

 La Marine nationale prend acte de la condamnation prononcée par le Tribunal correctionnel de Marseille le 20 janvier 2014 à l’encontre du capitaine de vaisseau Eric Delepoulle.

Cette condamnation, si elle était définitivement confirmée, caractériserait des faits qui justifieraient l’ouverture immédiate par le chef d’état-major de la Marine d’une procédure disciplinaire. Depuis juin 2010, la Marine nationale a apporté son concours à l’action judiciaire, tout en respectant le principe de la présomption d’innocence.

Les missions des bâtiments de la Marine nationale exigent une discipline stricte et rigoureuse. Les pouvoirs conférés aux officiers, notamment aux commandants de bâtiments, s’accompagnent d’un devoir de respect et de bienveillance envers leurs subordonnés. L’application scrupuleuse de ce principe essentiel est au coeur des préoccupations des autorités de la Marine.

Source Var Matin et Marine Nationale

 

 

 

Une pensée sur “La Marine « prend acte » de la condamnation de l’ex pacha du Lafayette pour harcèlement moral”

  1. Elle prend acte mais attend que la condamnation soit définitive…appel…cassation…re-appel…cela peut prendre une dizaine d’année…en attendant ce triste gus continuera a oeuvrer dans son grade avec les émoluments qui vont avec !

Les commentaires sont fermés.