Le 1 e RCA de Canjuers a célébré les 150 ans de San Pablo del Monte

Le 1er régiment de chasseurs d'Afrique
(RCA)  de Canjuers (Var) a célébré dernièrement le fait d'armes qui lui a valu d'être décoré de la légion d'honneur , la bataille au Mexique de San
Pablo Del Monte, le 5 mai 1863 .


Une prise d'armes a notamment ponctué cette célébration au cours de laquelle le colonel Collot, chef de corps,   a décoré de la médaille
d'argent de la Défense nationale 4 militaires.

Des blindés,
canons et véhicules divers ont été baptisés du nom de militaires du 1er RCA tombés au champ
d'honneur principalement pendant la Seconde guerre mondiale.

La prise d'arme s'est achevée au son de la
fanfare des écoles militaires de Draguignan, par un défilé des escadrons du 1er
RCA avec à leur tête, la garde à cheval de l'étendard.

A noter que la nouvelle salle d'honneur du régiment a été inaugurée lors de cette cérémonie.

Source P. G. Var Matin

 La bataille de San Pablo del Monte

La bataille de San Pablo del Monte a eu lieu le 5 mai 1863, durant le siège de Puebla.

Le 6e escadron du 1er régiment de chasseurs d’Afrique commandé par le chef d'escadron de Montarby, qui n'était encore que Capitaine, s'illustra particulièrement en chargeant plus de mille Mexicains. Le Chef d'Escadron Aymard de Foucauld trouva la mort lors du combat.

L’armée mexicaine assiégée dans Puebla tenta une sortie, le 5 mai
1863, combinée avec un mouvement de Comonfort. Un corps de cavalerie
évalué à un millier de chevaux, soutenu en arrière par des colonnes
d’infanterie et d’artillerie, se présenta tout à coup en avant du
village de San Pablo del Monte. Le Général L’Hérillier dirigea de ce
côté une reconnaissance composée d’un escadron du 1er Régiment de
Chasseurs d’Afrique et d’une section de grenadiers du 99ème de Ligne aux
ordres du Commandant Aymard de Foucauld. Les Mexicains furent refoulés
et poursuivis vigoureusement. Le Commandant de Foucauld voyant l’ennemi à
bonne portée se précipita le sabre au poing sur les escadrons
mexicains. L’ennemi céda du terrain et se replia en combattant vers la
ferme d’Acapulco où il fut de nouveau chargé avec la même impétuosité.
Là, le Commandant de Foucauld tomba percé d’un coup de lance et expira
quelques instants après. Au même instant la garde mexicaine qui
protégeait le porte étendard du 1er Régiment de Durango était assaillie
par les cavaliers Bordes et Imbert, du 1er de chasseurs d’Afrique.
Bordes abattit le porte étendard et s’empara du trophée qu’il avait si
vaillamment conquis pendant qu’Imbert poursuivait le porte étendard et
lui enlevait le baudrier de l’étendard qu’il portait sur lui. Le
Capitaine de Montarby se mit à la tête de l’escadron et continua la
poursuite que le de Foucauld avait commencée. Trois fois il rallia
l’escadron, trois fois il chargea l’ennemi jusqu’à ce que, blessé
lui-même, il dût se retirer. Nos troupes ramassèrent les blessés les
armes et les prisonniers ramenant dans leurs camps comme trophées de
leur victoire sur un ennemi vingt fois plus nombreux le magnifique
étendard finement brodé des Lanciers de Durango, vingt et un prisonniers
et une grande quantité de lances et de fusils. Ce fait d'armes vaut au
régiment d'être décoré de la Légion d'honneur, fait alors unique dans la cavalerie.

Source Wikipedia