Changement de chef au 21ème RIMa reportage et portraits

Laîne

Le colonel Laîné (photo Var Matin)  

Le 21 ème Régiment d'infanterie de marine de Fréjus a changé de chef de corps. Le colonel Luc Laîné a succédé au colonel Paul Gèze lors d'une prise d'armes  présidée par le général Kolodjziej, commandant la 6ème brigade légère blindée. 

 

 

L'hommage au colonel Paul Gèze

Revue des troupes geze

Le colonel Gèze a passé une dernière fois le "21 " en revue (Photo Var Matin) 

 

 

Après avoir passé les troupes en revue, le général Kolodjziej a rendu un vibrant hommage au colonel Gèze.

 

« Avec énergie et détermination, le colonel a passé deux ans exceptionnels à la tête du régiment. Il a consolidé ce formidable outil de combat qu'est le 21e RIMa»

 

Après avoir rappelé les missions réussies au Tchad en 2012 et l'entrée au Mali jusqu'à la prise magistrale de Tombouctou en janvier 2013, « c'est un chef exceptionnel qui va vous quitter aujourd'hui. Son bilan est élogieux. »

 

Visiblement ému, le colonel Gèze a ainsi laissé sa place au colonel Luc Laîné, « qui a toutes les qualités requises pour maintenir le 21e RIMa    parmi l'élite des troupes armées françaises. »

 

La passation de pouvoir étant actée, le nouveau chef de corps du 21 a pris la tête de ses troupes pour un rapide défilé sur la place d'Armes.

 

En poste à Fréjus pour les deux prochaines années, les troupes du colonel Laîné rejoindront au second semestre 2014, les forces françaises stationnées à Djibouti.

 

Puis au cours du premier semestre 2015, le chef de corps partira avec son régiment en République Centrafricaine.

 

Le drapeau du 21 a toutes les chances de porter tout haut les couleurs du régiment basé à Fréjus.

 

Les compagnies changent de chef 

 

Avec celle d'hier après-midi, cela fera la quatrième passation de pouvoir au sein des troupes du 21e RIMA .

 

La première passation s'était déroulée le 19 juin à la tête de la compagnie d'éclairage et d'appui.  Puis le 25 juin, c'était au tour de la 3e compagnie de changer de chef.

 

Le lendemain, c'est la compagnie de commandement et de logistique qui a changé de patron.

 

 


Biographie du colonel Geze

Le colonel Paul Gèze est entré à l’école spéciale militaire de Saint-Cyr en 1988, il rejoint l’EAI (Ecole d’application de l’infanterie) de Montpellier et choisit à sa sortie de rejoindre le 2e RIMa de la 9e division d'infanterie de marine au camp d'Auvour (Sarthe) où il sert comme chef de section en compagnie de combat.

 Il effectue en 1992 une mission à Djibouti dans le cadre de l'opération ORYX puis en 1993 / 1994 à Sarajevo comme officier guideur aérien auprès de la FORPRONU.

 En 1995, il rejoint le 2e RPIMa à Saint-Pierre de la Réunion, où il sert deux ans comme chef de section puis officier adjoint en compagnie de combat.

 En 1997 il est de retour en métropole, au 21eRIMa, où après un an d'adjoint en compagnie de combat, il commande la compagnie d'éclairage et d'appui de 1998 à 2000 avant de servir un an comme officier rédacteur au bureau opérations du régiment.

 D'août à décembre 2000, il sert comme officier opération au sein du bataillon français de la FINUL au Liban.

 En 2001, il rejoint l’EAI où il est affecté comme chef du bureau organisation de la division de formation des sous-officiers puis comme commandant de brigade au cours des futurs commandants d'unité.

 De juillet à décembre 2003, il sert au sein de l’état-major de la SFOR à Sarajevo comme assistant militaire du général, chef du JMA (Joint military assistance).

 De 2004 à 2005, il est stagiaire du cours supérieur d’état-major (CSEM) et du Collège Interarmées de Défense (CID) à Paris.

 Il rejoint en 2005 le centre de planification et de conduite des opérations où il sert deux ans comme chef de la cellule de crise Afghanistan au sein du J3 monde.

 En 2007, il rejoint le RIMaP-NC à Plum où il commande le bureau opérations instruction pendant deux ans.

 En 2009, il est affecté à l'état-major de l'armée de Terre à Paris, au bureau emploi où il est chef de la section emploi-synthèse. Il est en charge du suivi des contrats opérationnels de l’armée de Terre. Il est nommé colonel en juillet 2010.

 Le colonel Gèze qui vient d'être promu officier de la légion d'honneur rejoint le centre de planification et de conduite des opérations (CPCO) dépendant de l’état-major des armées où il occupera les fonctions de chef du J7. Ce bureau est chargé de l’organisation et la conduite de grands exercices internationaux de niveau stratégique ainsi que du retour d’expérience des cellules de gestion des crises du CPCO.

 Biographie du colonel Laîné

  Laine

Le colonel Luc Laîné est né le 26 mai 1970 à Saarburg (RFA), est marié et père de 4 enfants.

 Elève officier à l’Ecole Spéciale Militaire de Coëtquidan de 1991 à 1994, il choisira à l’issue de l’Ecole d’Application de l’Infanterie de Montpellier de servir au 3° Régiment d'Infanterie de Marine à Vannes en tant que lieutenant, chef de section sur VAB (véhicule de l’avant blindé) à la 1° compagnie de 1995 à 1998. Il effectuera en tant que chef de section de combat deux missions : IFOR (Sarajevo ) au sein du BATINF4 (4e bataillon d’infanterie) comme chef de section de combat et le guépard Salamandre.

Il part ensuite au 33° Régiment d'Infanterie de Marine à Fort-de-France  (Martinique)  en tant que capitaine, chef de section de reconnaissance puis officier adjoint de compagnie de combat.

 En 2000, il rejoint à nouveau le 3° Régiment d'Infanterie de Marine à Vannes en tant que capitaine, officier adjoint de la 2°compagnie de combat, commandant d’unité de la 3°compagnie de combat puis rédacteur au BOI. En 2001 il effectuera la mission Epervier  (TCHAD) comme officier adjoint puis commandant d’unité. Il repartira en 2002 dans le cadre de la KFOR (Mitrovica) comme commandant d’unité de la Compagnie de réserve opérationnelle. En 2003, il effectuera la mission Artemis (Congo) comme commandant d’unité.

 De 2004 à 2006, il retourne à Saint-Cyr en tant que commandant de compagnie d’élèves-officiers puis officier instruction au 4° bataillon.

 Il part travailler ensuite un an au département des opérations de maintien de la paix (ONU – New York) puis est stagiaire au cours supérieur d’Etat-Major à Paris  avant d'entrer au Collège Interarmées de Défense ( école de guerre) à Paris.

 Il rejoindra ensuite jusqu’en 2010 le régiment d'Infanterie de Marine du Pacifique – Polynésie à Papeete en tant que chef du bureau opérations instruction.

De retour de Polynésie, il prendra ses fonctions à la division emploi de l’état-major des armées à Paris comme officier traitant, plus particulièrement chargé du contrat opérationnel des armées.

 Il devient le 3 juillet 2014 le 25e Chef de corps du 21e régiment d’infanterie de marine.

 Il est notamment chevalier dans l’ordre de la légion d’honneur et titulaire de la croix de la valeur militaire .

Djibouti et la Centrafrique au programme

 Une compagnie de combat du régiment sera intégrée, au 2e semestre 2014, aux Forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj).

 Au 1er semestre 2015, le chef de corps partira avec son régiment en République centrafricaine CA.