Le bateau bourré de cannabis ramené à Toulon: vidéo


12-09-2013-21-11-55

Photo Richard Barsotti Var Matin

 
Le Luna- S transportant 20 tonnes de cannabis et araisonné par les commandos marine a été remorqué par l'Abeille Flandre à Toulon. Le préfet maritime, le vice amiral d'escadre Yves Joly,  revient sur cette opération dans une vidéo de Var Matin

 

 

 

La-marine-nationale-a-participe-a-une-saisie-de-stupefiants-en-mediterranee-c-marine-nationale_article_pleine_colonne

 

Photo Marine Nationale

Sur la base d’une information de la douane française, la Préfecture
maritime de la Méditerranée a sollicité et obtenu auprès des autorités
compétentes et selon les procédures d’usage, l’autorisation
d’intercepter, de visiter, d’arraisonner et de dérouter le navire LUNA-S, battant pavillon de la Tanzanie, fortement suspecté de trafic de drogue.


Dimanche
8 septembre au matin, un bâtiment de la marine nationale, avec l’appui
de la Douane française,  a procédé à l’arraisonnement de ce dernier,
dans les eaux internationales, au sud de la Méditerranée occidentale. A
l’approche du bâtiment de la Marine nationale, l’équipage du LUNA-S
a mis le feu au navire. Après avoir évacué les 8 membres d’équipage,
qui sont tous sains et saufs, les marins français sont intervenus avec
le concours des moyens nautiques d’assistance et de sauvetage algériens
afin de circonscrire le sinistre à bord du bâtiment à la dérive.

Le préfet maritime de la Méditerranée a immédiatement fait rallier le remorqueur d’intervention, d’assistance et de sauvetage Abeille Flandre. Ce navire spécialisé dans le remorquage est arrivé sur la position du LUNA-S
durant la nuit de dimanche à lundi. Les opérations de recherche de
produits stupéfiants ont repris leur cours dès le feu circonscrit
dimanche après- midi, en relation avec le Procureur de la République
compétent à Toulon.

En fin de soirée, dimanche, les experts de la douane  ont confirmé la présence à bord du LUNA-S
de produits stupéfiants. Le travail de fouille et d’estimation du
volume de ces produits (cannabis partiellement calciné) est ralenti par
les fumées et la chaleur résiduelle à bord. L’Abeille Flandre,
avec le soutien du bâtiment de la marine ayant procédé à l’interception,
a pris en remorque le navire contrevenant lundi matin dans le courant
de la matinée.

Jeudi 12 septembre 2013, après un transit de trois
jours en Méditerranée, et après le renoncement formel de la compétence
juridictionnelle de la Tanzanie, Etat du pavillon, le convoi formé par
le remorqueur d’intervention, d’assistance et de sauvetage « Abeille
Flandre » et le navire de commerce LUNA –S, est arrivé dans le port
militaire de Toulon.

L’équipage du LUNAS –S, retenu à bord d’un
bâtiment de la Marine nationale sous le contrôle du juge des libertés et
de la détention du Tribunal de Grande Instance de Toulon, a aussitôt
été remis en bonne santé aux services de la police judiciaire de
Marseille.

Le LUNA –S a été complètement investigué à la suite de
l’incendie. Il ne présente pas de danger pour l’environnement et pour la
sécurité des biens et des personnes à son poste d’accostage.

Selon
les premières estimations, la quantité totale de cannabis à bord était
d’environ une vingtaine de tonnes. Un peu moins de la moitié a été
préservée des dommages de l’incendie.

La juridiction
inter-régionale spécialisée de Marseille est dorénavant compétente pour
le traitement judiciaire de cette affaire.

Source : PREMAR Méditerranée