Le Charles de Gaulle à l’arrêt pour 18 mois entre 2016 et 2018

Le porte-avions Charles-de-Gaulle, actuellement en route pour l'opération Bois Belleau  va faire l'objet d'un "arrêt technique majeur" de près  de dix-huit mois de septembre 2016 à février 2018, pour une révision complète du bâtiment, a annoncé le ministre de la Défense devant les députés en présentant la loi de programmation militaire.

 

Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, a indiqué le 23 octobre, devant une commission élargie de l'Assemblée nationale, que l'ATM du Charles de Gaulle se déroulerait "comme prévu", "pour un coût de 1,3 milliard d'euros".

L'"arrêt technique majeur" (ATM) est l'entretien à mi-parcours du porte-avions.

Ses capacités opérationnelles doivent être renouvellées et le Charles doit être adapté à un changemement aérien. Le porte-avions doit en effet s'adapter à un groupe aéronaval (GAN) avec le  Rafale en raison du retrait programmé des Super-Etendard modernisés (SEM).