Le nouveau pacha du Charles de Gaulle : un Toulonnais pilote de chasse

292aa3efc840523e02a48ad7e24490d0
photo Var Matin

Les passations de commandement s'enchaînent à Toulon. Ce mercredi 24 juillet 2013 à 11h00,  c'est le fleuron de la Royale qui a changé de pacha. Le vice amiral d’escadre Xavier Magne, commandant la Force d’action navale,  a fait  reconnaître le capitaine de vaisseau Pierre Vandier comme nouveau commandant du porte-avions Charles de Gaulle. Ce Toulonnais pilote de chasse  très décoré ( Croix de guerre et croix de la valeur militaire) et qui totalise 2300 heures de vol et 410 appontages succédera au capitaine de vaisseau Olivier Lebas. Son portrait.



Né à Toulon,  marié et père de 6 enfants, issu de l'école navale,  le capitaine de vaisseau Pierre Vandier est âgé de 46 ans et possède tous les diplômes et formations requis ainsi qu'une solide expérience tant sur le terrain qu'en état-major international et interarmées pour commander le PA Charles de Gaulle. Il vient de diriger pendant six mois la cellule de crise
Mali et à ce titre a assuré dès les premières heures de l’opération la
conduite des opérations terrestres et aériennes et a participé à la
direction stratégique de la crise.

Ce pilote de chasse est en particulier diplomé en Génie Atomique de l’école des applications militaires de l’énergie atomique de Cherbourg, école qui prépare les futurs commandants de bâtiments à propulsion nucléaire.

C'est sur Super Etendard Modernisé au sein des Flottilles 11F et 17F depuis les porte-avions Foch et Clémenceau  qu'il a fait ses gammes de pilote . Puis, affecté au programme Rafale en 2001, il a commandé la Flottille 12F « Rafale » en  juillet 2002 et a mené pendant deux ans les expérimentations militaires du nouveau chasseur embarqué qui a été mis en service à l’été 2004.
En tant que pilote de chasse, il a participé à toutes les opérations du Groupe Aérien Embarqué depuis 1995, notamment en Ex-Yougoslavie, au Kosovo et en Afghanistan au cours desquelles il effectue une trentaine de missions de combat.

Il totalise 2300 heures de vol et 410 appontages dont 60 de nuit sur Super Etendard et Rafale.
Sur l'eau, à sa sortie de l’école navale  il a rejoint l’aviso escorteur « Commandant Bory » en tant que chef de service, puis a été officier « conduite du navire » de la frégate de surveillance « Prairial » en armement au chantier de l’Atlantique.

Instructeur sur la  "Jeanne"

Après avoir été chargé de la formation d’élèves- officiers sur le porte-hélicoptères Jeanne-d’Arc, il a servi une première fois sur le  porte-avions Charles de Gaulle comme chef du groupement opérations  puis  a été pacha de la Frégate Légère Furtive  "Surcouf".

Son passage en état-major a été très riche. En 2011, il a en effet  assuré aux côtés d’un général français  la supervision des
opérations aériennes de l’armée  de l’Air et du groupe aéro naval pour
l’opération « Harmattan » en Libye, au sein du commandement de l’OTAN en
Italie.

A l’Etat-Major des Armées, il a  occupé de 2009 à 2011 les fonctions d’officier de cohérence programmes
à la division «plans ». Il  a été  plus particulièrement chargé du suivi
technique et financier du programme Rafale et des programmes
d’hélicoptères des armées (Tigre et NH 90).

A l’été 2011, il a pris la
responsabilité de chef du bureau opérations (J3) pour l’Afrique au
Centre de Planification et de Conduite des Opérations à l’EMA.

Il  a participé à de nombreuses opérations : guerre du Golfe en 1991, Ex- Yougoslavie en 1995 et 1996, Kosovo en 1999 et Afghanistan à plusieurs reprises de 2001 à 2006.
En 2008, il  a participé avec le Surcouf à l’opération de libération des otages retenus par des pirates sur le voiler « Le Ponant ».

Il est officier de la légion d’honneur et décoré de la croix de guerre des théâtres d’opérations extérieures,  de la croix de la valeur militaire, de la médaille du combattant, de la médaille de l’aéronautique et de la médaille d’or de la Défense nationale.

Source Marine Nationale