Le général Royal dédicace « l’Ethique du soldat Français » à Draguignan

Capturer

Le général Benoît Royal, commandant les écoles de Draguignan,  dédicacera le 20 septembre à la librairie "papier collé " de Draguignan (1) la troisième édition de son ouvrage à succès "L'éthique du soldat français" paru en 2008 et réédité et enrichi en 2010 mais épuisé. Il propose  une édition encore enrichie avec des témoignages sur de nouveaux théâtres d'opération comme Harmattan en Lybie.

Entretien avec l'auteur.

Capturer

Sécurité Défense : Quelles nouveautés dans cette troisième édition?

Général RoyalJ'ai inclu des nouveaux théâtres avec de nouveaux témoignages  comme l'opération Harmattan en Lybie , en particulier celui du chef du bureau opérations instructions du 5 e régiment d'hélicoptères de combat. Ces pilotes d'hélicoptères ont conduit, cela n'avait jamais été fait auparavant,  des opérations de nuit pendant deux mois et demi d'affilée avec une liberté totale d'action et d'ouverture du feu dans le plus pur respect des valeurs françaises tout en gagnant la guerre. 

Je consacre aussi un chapitre dédié à la comparaison avec les armées étrangères, qui est une comparaison des cultures. Je fais une analyse de la problématique américaine, de la vision britannique, très proche de la nôtre,  et de la vision russe, très éloignée de la nôtre mais à double face. Ils sont capables des pires horreurs comme en Afghanistan oui en Tchetchenie mais aussi d'un comportement très rigoureux et exemplaire comme en Géorgie.  

J'ai ajouté aussi de nouveaux témoignages dans les chapitres des précédentes éditions. 

Les soldats Français, comment les situez vous? 

On se targue avec une certaine modestie d'être exemplaire en la matière. On n'est jamais à l'abri de quelqu'un qui déroge mais on ne le couvrira jamais et on affiche très clairement et on prône des valeurs dans lesquelles se reconnaissent les citoyens. Nous avons besoin du soutien de nos concitoyens. L'armée est l'émanation du peuple. Même si nous sommes une armée professionnelle, nous avons tous les ans un flux de 15000 jeunes qui rentrent et autant qui sortent, l'armée est renouvellée en permanence.  Elle ne peut pas faire autrement que d'être en phase avec la population.

Abordez vous la délicate période de l'Algérie? 

Oui, c'est ma grande fierté. Je ne l'ai pas abordé dans la première édition, c'était trop complexe et trop sensible. Je n'ai pas eu le courage. Il fallait que j'y réflechisse et je l'ai donc abordée dans la deuxième édition dans un chapitre complet intitulé "la brutalité qui conduit à la torture" . J'ai d'ailleurs eu les félicitations du général Bentegeat , ancien chef d'état major des armées qui m'a dit que j'avais écrit ce qu'il pensait.  Cela m'a beaucoup touché.  

Sécurité défense : êtes vous parvenus à recueillir suffisamment de témoignages?

J'ai commencé par mon père,  aujourd'hui décédé,  qui s'est livré  sur un souvenir qu'il n'avait jamais lâché à la lecture de la première édition de mon livre. Il m'a dit "  ton livre m'a culpabilisé".   Il était lieutenant en Algérie, dans l'infanterie avant de poursuivre dans l'ALAT .   J'ai commencé par son témoignage, j'ai enchaîné avec d'autres  et je  termine en disant que l'enjeu dépasse le simple aspect historique . J'ai abordé ce sujet avec beaucoup de modestie mais aussi avec  conviction  et je n'ai jamais eu la moindre réaction négative. Les témoignages sont poignants.

Sécuritédéfense : comment recueillez vous les témoignages: 

Général Royal : par bouche à oreille, et je contacte directement les protagonistes,  ils le prennent très bien,  je les rencontre ou ils m'écrivent,  cela va du caporal à l'amiral. Dans les premières éditions, je ne les nommais pas, mais dans la troisième édition , je cite leur nom,  ca ne pose pas de problème.

Sécuritédéfense: abordez vous l'éthique des opération clandestines?

Non , mais c'est un vrai sujet. 

 Editions Economica 300 pages , 23 euros. ISSN 1767-1612ISBN 978-2-7178-6695-7 Préface d'Hélie de Saint-Marc 

Saint-Cyrien, breveté de l'école de guerre, auditeur du CHEM et de l'IHEDN,  le général Royal (troupes de marine) a notamment commandé le 11 e RAMa, a été chef du SIRPA terre, conseiller communication du chef d'État-major de l'armée de Terre et chef du recrutement de l'armée de terre. Il est chercheur associé au sein du pôle éthique et déontologie du centre de recherches des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan.

(1) A partir de 8h30

Avec l' « Ethique du soldat français », le général Royal,  a remporté en 2009 le prix littéraire de la Saint-Cyrienne. 

Une pensée sur “Le général Royal dédicace « l’Ethique du soldat Français » à Draguignan”

Les commentaires sont fermés.