Le Siroco et le Meuse seront désarmés

Capturer

Le couperet des restructurations est tombé: le  TCD Siroco et le pétrolier ravitailleur Meuse seront désarmés. Aucune unité de l'armée de terre varoise n'est touchée mais ces restructurations vont faire perdre 400 postes au Var.

Téléchargement Restructurations 2015 – Dossier thématique

  

Pour 2015, ce sont au total 7.500 postes qui doivent être supprimés dans les armées. Dans le Var, 400 postes de la Défense, militaires et civils, sont concernés. Ils toucheront essentiellement la grande agglomération toulonnaise, jusqu'à Hyères et Six-Fours.

Ce vaste plan d'économies prévoit également la dissolution d'un régiment d'artillerie à Châlons-en-Champagne, la fermeture d'une base navale dans les Pyrénées-Atlantiques et le désarmement de cinq bâtiments de la marine, dont le Siroco et le Meuse.

 

Capturer

Le Meuse photo Jean-Marc Casanova 

Le MEUSE

Le (PR) Meuse est le deuxième bâtiment d'une série de pétroliers ravitailleurs de la Marine nationale.

  • Mis sur cale le 2 juin 1977
  • lancé à Brest le 2 décembre 1978
  • Admis au service actif le 21 novembre 1980

Le (PR) Meuse appartient à la Force d'action navale (Fan), commandement organique des bâtiments de surface de la Marine nationale.

Le port d'attache du Meuse est Toulon.

Le pétrolier ravitailleur Meuse est parrainé par le Conseil général de la Meuse depuis le 22 Juin 1985

Le (PR) Meuse a pour mission principale le soutien logistique des bâtiments à la mer : le ravitaillement en combustibles (mazout, gazole, carburéacteur), eau distillée, vivres, munitions, médicaments et matériels de rechange. Cette manœuvre conditionne l'autonomie des forces aéronavales quand elles sont déployées loin de leurs bases.
La Meuse peut ravitailler en liquides les bâtiments à la mer, soit à couple soit en flèche, grâce à des équipements modernes (système de tensionnement automatique de câbles supports, pompes à hauts débits … ). Les charges lourdes (vivres, munitions, matériels) sont transférées à la mer par câble support ou par hélitreuillage.

 

En outre, comme tout bâtiment de la Marine nationale, le (PR) Meuse participe également à des missions de présence et de service public.

Le SIROCO

Deuxième exemplaire d'une série de deux bâtiments, construit à Brest par la Direction des constructions navales

  • Mis sur cale le 09 octobre 1995
  • Mis à flot le 14 février 1996
  • Admis au service actif le 21 décembre 1998

L'autre unité du même type est le Foudre. Les deux bâtiments sont basés à Toulon.

Missions

Le TCD SIROCO a pour mission d'assurer le transport et la mise à terre par des moyens amphibies, sur une plage non préparée et en zone d'insécurité, d'un tiers d'un régiment mécanisé comprenant chars de combat, engins blindés et véhicules divers. Cette mise à terre s'effectue au moyen de chalands de débarquement. Simultanément, le TCD peut mettre en oeuvre 4 hélicoptères lours et assurer le commandement d'une opération de débarquement ainsi que l'hospitalisation et les soins aux blessés.

Le TCD peut aussi assurer les missions suivantes :

  • Transport opérationnel
  • Actions humanitaires
  • Évacuation de ressortissants
  • Soutien logistique

Ville marraine

Marseille parraine le TCD Siroco depuis le 28 novembre 1998.

 

Source Défense Nationale et Var Matin