Le syndicat solidaires sud de DCNS veut garder l’escadrille des SNA à Toulon

24104773

 

Photo Var Matin

Une vingtaine de salariés de DCNS ont manifesté cette semaine à Toulon pour le maintien de l'escadrille des sous-marins nucléaires d'attaque à Toulon. C'est  l'éventualité, d'un transfert des grands carénages (Iper) vers le Finistère qui a poussé le syndicat Solidaires Sud de DCNS à passer à l'action.

 Ils ont réclamé « non pas un soutien, mais un réel engagement de la part des élus et parlementaires de la région », dans ce dossier à forts enjeux. 

Qui, du port militaire de Brest, ou de Toulon, accueillera l'entretien des futurs sous-marins nucléaires d'attaque (SNA) de la classe « Barracuda » ? Le choix du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, est reporté au mois de mars.Une manne financière pour la région

« L'escadrille des SNA représente un poids économique non négligeable pour le bassin varois, et la manne financière est évaluée à quelques 120 millions d'euros par an », détaille le secrétaire général de la section, Dominique Bousseau. La CGT, CFDT, Unsa, CGC, CFTC et Force ouvrière étaient absents de ce rassemblement, mais le dernier-né des syndicats les appelle à former « un front uni, pour l'intérêt des salariés ».

Source Var Matin

Une pensée sur “Le syndicat solidaires sud de DCNS veut garder l’escadrille des SNA à Toulon”

  1. Bjr
    Je comprend l’inquiétude des toulonnais, car la logique Economique est bien de regrouper l’activité MCO Sous-Marin à Brest

Les commentaires sont fermés.