Le Tonnerre a appareillé avec du matériel de lutte contre Ebola

Capturer

 

Photo Marine Nationale

 

Le BPC Tonnerre a quitté Toulon pour son déploiement en mission Corymbe. Dans ses cales, du matériel destiné à lutter contre l'épidémie d'Ebola . Il va  retrouver l'enseigne de vaisseau Jacoulet, un autre bâtiment toulonnais, au large de l’Afrique de l’Ouest.  

 

Le Tonnerre a appareillé avec du matériel nécessaire à la mise en place d’un centre de traitement et de transit pour soignants (CTTS), destiné à la lutte contre l’épidémie du virus Ebola.  Du matériel humanitaire a également été chargé à bord du BPC au profit d’organisations non gouvernementales.

Ce CTTS sera mis en place en Guinée selon les conclusions d’une équipe d’experts actuellement déployée à Conakry. C’est dans ce port que le Tonnerre débarquera le matériel destiné à l'installation de ce centre. D’autres équipements et du personnel militaire du service de santé des armées devraient par la suite être acheminés en Guinée.

Depuis cet été, les armées prennent pleinement part à l’action gouvernementale de lutte contre le virus Ebola.  Une détachement de l'UIISC 7 de Brignoles est d'ailleurs sur place 

 Cette participation a pour l’instant consisté à mettre à disposition des capacités d’évacuation sanitaire et d’hospitalisation de patients contagieux au sein des hôpitaux militaires français, à participer à la viabilisation d’une piste sommaire en Guinée et à participer aux différentes structures du plan interministériel Ebola.

Corymbe, une mission datant de 1990  

Le Tonnerre part en fait dans le cadre de la mission Corymbe, l'une des missions des forces armées françaises dans le golfe de Guinée. Mise en place en 1990, elle est destinée à compléter le dispositif pré positionné en Afrique occidentale. Outre leur mission de présence dans une zone où les intérêts français sont nombreux, les navires déployés en Corymbe effectuent des actions de coopération bilatérale avec les pays de la région. Ils sont en mesure d’apporter un soutien rapide en cas de besoin, au même titre que les forces pré positionnées dans la région.

 Source Marine Nationale