Les larmes du Liban, dernier roman de Jean-Marc Bourdet

Les Larmes du Liban est le  dernier roman de Jean-Marc Bourdet.  Ce livre
met en avant plusieurs unités de la Marine nationale, telles que
l'équipage du Bâtiment de Projection et de Commandement Dixmude, la 33F et les commandos Jaubert.

Pour des raisons diverses, plusieurs personnages sont amenés à se retrouver au Liban : Cécile, jeune enseigne de vaisseau ; son oncle Georges, moine bénédictin ; Jean, un écrivain breton et d’autres encore. Le lien se tisse d’une destinée commune : le pays est bouleversé par une multiplicité de convictions et d’intérêts. Ces Français, plongés au cœur de la guerre civile, se trouvent dans une situation délicate et dangereuse. Les larmes du Liban raconte, avec une véracité étonnante, la difficile tâche d’extraire ces ressortissants d’une zone de conflit.
Les portraits sont soignés et l’imbrication des aspirations de chacun illustre la relativité des valeurs. Les récits de guerre sont haletants et poignants, les situations vécues de l’intérieur suscitant la réflexion du lecteur sur la diversité des caractères humains. Le texte est aussi porteur de valeurs humaines poussées au plus haut degré par la guerre. Le besoin se fait alors sentir de se fier au divin et l’auteur rend compte des croyances dans une région exceptionnellement religieuse, ce qui favorise l’intrusion du surnaturel dans le récit.
Ce roman est tout à la fois une réflexion sur la guerre et la géopolitique du Proche-Orient ; une leçon de vie et de tolérance, éloge du courage de ceux, hommes et femmes, qui risquent leur vie au service des autres : ici, les marins, les aviateurs de l’Armée de Terre et les commandos.