Les passations de commandement s’enchaînent sur les bâtiments à Toulon

 

Après le BPC Mistral, la frégate Montcalm, ce sont le chasseur de mines tripartirte Lyre, et la frégate anti-sousmarine Jean de Vienne qui changent de "pacha" cet été.

Les portraits de ces nouveaux commandants. 

 

 10HYR169i154ROBERT_DAL_SOGLIO
Photo Marine Nationale (ROBERT DAL SOGLIO)

Pour le Lyre , le capitaine de corvette Grégory Guiran succède au capitaine de frégate Jérome Augusseau  Issu de l'école navale en 1997 et spécialisé dans le domaine de la lutte sous la mer, il a eu une carrière exclusivement embarquée sur bâtiment de combat, pour moitié sur sous-marin (SNA et programme export avec DCI/NAVFCO) et au sein des forces de surface.

Il a débuté en 2000 comme  chef de service pont sur l’aviso lieutenant de vaisseau Le Henaff.

A partir de 2002, il   a  entamé le volet sous marin nucléaire d'attaque  avec six  patrouilles opérationnelles où il a remplit les fonctions de chef du quart puis de chef de bordée.

En 2007, son expérience sur sous-marin s’est enrichie avec une période à bord du premier Scorpène malaisien. Dans un premier temps, lors du neuvage, il a assumé les fonctions d'officier opérations au sein d'un équipage de conduite français, puis il a conseillé et accompagné les marins malaisiens pendant un an et demi.

A partir de 2010, il a réintégré les unités de surface, avec trois années consécutives sur la frégate anti sous marine « Jean de Vienne » où  il a enchaîné les fonctions de chef de service lutte sous la mer , commandant adjoint équipage puis opérations. Au cours de cette affectation, il a participé à l'opération Harmattan en Libye, avec vingt-deux actions de combat menées.

En 2013, il a rejoint la cellule conduite des opérations du FRMARFOR et effectué le déploiement « Bois Belleau » au sein de l’état-major embarqué. En parallèle, il a réussi le concours de l’école de guerre.

Le Lyre

Longueur : 51,5  m

Largeur : 8,90 m

Equipage : 49 marins

 

Missions :

-détection, localisation puis destruction ou neutralisation des mines par fonds de 10 à 80 mètres

– guidage des convois sous menace de mines

-pénétration sous la mer, recherche d’épaves

 

  Capturer Merveilleux

Le  capitaine de vaisseau Guillaume Merveilleux du Vignaux à la barre de la frégate Jean de Vienne dont il a été commandant en second.

Il succède au capitaine de vaisseau   Pierre Yves Grente. 

 Issu de l'école navale, et breveté de l'école de guerre,  âgé de 46 ans, le capitaine de vaisseau Guillaume Merveilleux du Vigneaux a débuté à Tahiti comme officier en troisième sur le  P400 La Moqueuse. 

Breveté pilote d’hélicoptère de l’aéronautique navale, il a servi sur Lynx à la flottille 31F  de Saint Mandrier et a été adjoint au chef du détachement 31F lors de l'opération dans le golfe persique (Thétis) à bord de la frégate La Motte-Picquet.
Adjoint puis chef du détachement 31F, sur la frégate Montcalm, il a participé aux opérations en Adriatique (Trident) et dans le golfe d’Aden (Khor Angar). Il a embarqué deux mois et demi  sur la frégate  allemande Karlsruhe comme chef du détachement Lynx français mis à disposition de la marine allemande.
En 2000, il a été pilote d’échange au sein de la Royal Navy et a commandé le détachement Lynx au 815 Naval Air Squadron. Il a notamment participé à des missions opérationnelles sur les HMS Southampton (Enduring Freedom en mer d’Arabie et océan Indien) et HMS Northumberland (Active Endeavour en Méditerranée). 

Après un passage à l'état-major de la marine comme adjoint à l’officier de programme NH90, il a été commandant en second de la flottille 31F  à Hyères avant d'en être le chef. 

 

Il a ensuite rejoint le ministère des affaires étrangères et européennes à la direction de la coopération de sécurité et de défense en  charge des zones Asie (y compris Afghanistan) , du Liban et des dossiers maritimes transverses (piraterie).

Commandant en second de la frégate Jean de Vienne, il a participé à l'opération Harmattan (Lybie) puis a été  auditeur au Collège de Défense de l’OTAN (Rome) avant de commander la frégate légère furtive La Fayette. A la barre de ce bâtiment, il  a notamment conduit des missions de lutte contre le  narcotrafic (interception de trafiquants et saisie de drogue en Méditerranée) et a participé à l'opération Atalanta (océan Indien, lutte contre la piraterie). Avant de prendre la barre du Jean de Vienne, il était  depuis 2013,  chef de la division « entraînement préparation opérationnelle »  à l'état-major de la force de l’aéronautique navale (ALAVIA) 

Jean de vienne

Le Jean de Vienne

 

Longueur : 139 m
Largeur : 15 m
Equipage : 244 marins
Missions :
-défense anti-sous-marine et surface d’un
groupe aéronaval
-défense des approches maritimes
-présence et escorte en haute-mer