Les réserves de la gendarmerie fusionnent pour devenir la réserve territoriale

 

Réserve11

Une prise d'armes des réservistes de la gendarmerie départementale des Alpes Maritimes qui sont au nombre de 300 .  

La réserve de la gendarmerie évolue. Celles de la gendarmerie mobile et de la gendarmerie départementale fusionnent pour devenir la réserve territoriale qui sera opérationnelle le 1 er juin prochain. 

Ce sont les sites des associations de réservistes , l'Anorgend et Resgend  qui l'annoncent après avoir reçu un courrier du délégué aux réserves, le général Coroir.

Parallélement, les réservistes opérationnels ont été informés par leur hiérarchie de cette réforme.  

Cette nouvelle réserve sera administrée par la gendarmerie départementale. Pour autant, les réservistes pourront conserver leur galons jaunes pour ceux qui viennent de la mobile.

Selon le site Resgend , ce sont  ainsi 367 compagnies de la réserve territoriale (dont 19 outre mer) qui seront mises sur pied avec un effectif théorique de 75 personnels.

La réserve opérationnelle compte 25 000 ESR ( engagement spécial à servir dans la réserve) et  son taux d’emploi quotidien moyen de 1070 réservistes .

 

Les réservistes de la gendarmerie mobile ne pouvaient pas être employés pour le maintien de l'ordre, donc leur maintien en mobile se justifiait encore? La réponse est non si on en juge par cette réforme.

  En cette période de risque terroriste, avoir des réservistes disponibles et opérationnels est un plus alors que les réserves des autres armées sont faméliques. 

Le pays risque de faire appel à eux beaucoup plus que prévu par les budgets. Va t-il s'en priver? Cela serait dommage.