« Marseille connection », comment la ville est devenue la cité de tous les trafics

 

9782809810509-G

Dans «Marseille Connection», François Missen, journaliste et auteur, prix Pulitzer et prix Albert Londres,   explique comment la  cité phocéenne est
devenue la capitale de tous les trafics. Retour  sur  50 ans de « French
connection ».

Héroïne, cocaïne, haschisch, le supermarché de la drogue est à
ciel ouvert à Marseille. Pour tenir cette boutique aux bénéfices
exorbitants, les armes crachent le plomb. Hier on ciblait le concurrent
au Colt 11.43. Aujourd'hui on arrose – dégâts collatéraux involontaires –
à la kalashnikov. Autour du Vieux Port, l'histoire du grand banditisme
s'enrichit d'une chronique nécrologique quotidienne. Hier on tuait pour
l'héroïne, aujourd'hui pour le haschisch et la cocaïne. Le marché de la
came que l'on croyait relégué dans le passé sanguinaire du siècle
dernier renaît avec la réapparition des papys flingueurs de la French
Connection. Comme François Girard, commanditaire de l'assassinat du Juge
Pierre Michel en 1981, libéré pour raison médicale et plongé à nouveau
dans le business. D'autres collègues de la « blanche marseillaise » sont
déjà au cimetière ou pour certains d'entre eux se sont retirés des
affaires aux Etats Unis et vivent une retraite tranquille et discrète
après avoir conclu le marché dit du repenti avec la justice américaine : Balancez et nous ferons le reste. C'est à dire , « Vous êtes libres ». Ils se racontent aujourd'hui auprès de François Missen.

Et pendant ce temps, Marseille reste fidèle à sa légende du trafic de drogue. C'est le phénix de la came.

20,99 €aux éditions de l'Archipel