Un marsouin parachutiste trouve la mort dans un accident de blindé au camp de Caylus

L’armée de terre est en deuil. Et plus spécialement la famille des parachutistes.

Un marsouin parachutiste  du 3 ème RPIMa est mort mercredi matin dans un accident de blindé survenu au cours d’un exercice dans le camp militaire de Caylus (Tarn-et-Garonne), a-t-on appris de source officielle.


Le chef de bord d’un véhicule de l’avant blindé (VAB) a péri quand son engin s’est retourné lors d’un exercice de conduite sur une piste à l’intérieur du camp de Caylus, pour une raison encore inconnue, a précisé à l’AFP un porte-parole du Sirpa-Terre.
La victime est un sous-officier du 3ème régiment de parachutistes d’infanterie de marine de Carcassonne, qui n’était pas aux commandes du blindé lors de l’accident.

 

Les autres passagers de l’engin n’ont pas été blessés, a ajouté la même source.
Une enquête de gendarmerie a été ouverte pour déterminer les causes exactes de l’accident.
  “L’armée de Terre s’associe à la douleur de la famille, des proches et de tous les frères d’arme du sous-officier décédé et les assure de  son soutien”, ajoute le Sirpa-Terre dans un communiqué publié en fin d’après-midi.

 

Que Saint-Michel veille sur lui.