Un para du 1 e RCP meurt au Mali lors d’un largage

 

Albéric Riveta Par Didier Chalumeau Article publié dans l’Essor de la Gendarmerie

Un soldat français a encore trouvé la mort en opération extérieure. En effet, un jeune chasseur parachutiste de Pamiers est décédé accidentellement.

Dans la nuit du 17 au 18 juin 2017, lors de la mise en place de son unité par aérolargage dans la région de Tarikent  plusieurs parachutistes ont été blessés. Evacué en urgence par hélicoptère vers l’hôpital Rôle 2 de Gao, il n’a pas survécu.

Appuyés par des avions de chasse, les paras ont été largués de nuit, par des avions français Transall précise la Dépêche du Midi.

C’est au cours de cette action, que dans la phase d’atterrissage, les choses ont mal tourné, plusieurs parachutistes se blessant en touchant le sol. Alberic Riveta en faisait partie.

La Dépêche précise encore que le jeune 1 ère classe avait quitté Pamiers, voilà peu, avec son unité, la 3e compagnie et avait rejoint Nyamey avec d’autres éléments régionaux comme des hommes du 17e RGP ( Génie Parachutiste) ou du 35e RAP. (artillerie parachutiste)

L’opération Aquila s’inscrit dans le cadre de plusieurs actions réalisées dans la région, menées par les militaires de l’opération Barkane. Elles permettent d’appuyer les forces maliennes dans des zones où elles sont engagées contre des groupes terroristes.

Engagé depuis octobre 2016

Né le 6 avril 1994 à Papeete, titulaire d’un certificat d’aptitude professionnelle en maçonnerie, Albéric Riveta s’engage le 4 octobre 2016 en tant qu’engagé volontaire de l’armée de Terre (EVAT) au titre du 1er régiment de chasseurs parachutistes à PAMIERS pour une durée de cinq ans. D’octobre 2016 à avril 2017, il suit la formation initiale où il s’illustre par ses très bons résultats.
Il fait preuve d’un sens du devoir déjà très prononcé et obtient son certificat pratique “combat débarqué” le 21 avril 2017.
Il rejoint la 3e compagnie de combat du 1er régiment de chasseurs parachutistes le 4 mai 2017 et est élevé à la distinction de chasseur de 1re classe le même jour.

Militaire de grande valeur, manifestant en permanence un grand professionnalisme et une solide volonté de servir, il est projeté avec sa compagnie en mai 2017 en République de Côte d’Ivoire au sein du 43e bataillon d’infanterie de marine.