Toulon: l’adieu aux armes de l’amiral Chomel de Jarnieu

C'est à bord du  Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) Dixmude, ce vendredi 5 juillet,   que l’amiral Chomel de
Jarnieu, inspecteur général des armées marine, a fait ses adieux aux armes lors d'une cérémonie présidée par le chef
d’état-major de la marine, l’amiral Rogel.  Retour sur une carrière exceptionnelle.

Photo Marine Nationale

Entré à l’Ecole navale en 1975, sorti major de l’école
d’application des officiers de marine, sa carrière opérationnelle a été rythmée par différents bâtiments en métropole et en outre-mer : l’aviso
commandant Bory, le pétrolier Aberwrach, le Maillé Brézé, le Lamotte-Piquet, et le Jean Bart. Affecté en 1998 à la délégation des affaires stratégiques au bureau crise de l’OTAN,  a été chef de la cellule
« Relations Internationales, monde » auprès du ministre de la Défense.

Nommé
contre-amiral en 2005, il est devenu directeur du personnel de la Marine
(DPMM) en 2007, avant d’être nommé major général de la Marine en 2009.

Non
sans une certaine émotion tempérée de sobriété, l’amiral Chomel de
Jarnieu a exprimé l’importance de « la cohésion et l’esprit
d’équipage », rappelant aux marins la nécessité de l’exigence et des
sacrifices de ce métier pour l’accomplissement des missions.

En ce
sens, il a appelé les marins « à apporter sans réserve leur pierre à
l’édifice ». A l’occasion de son débarquement en vedette dans la rade de
Toulon, l’aviso commandant Bouan, a exécuté  un salut au canon en l’honneur de l’amiral Chomel de Jarnieu, marquant dès lors son départ du service actif.

Source Marine Nationale