Un détachement de l’UISC7 en Guinée pour lutter contre Ebola

Ebola

Photo Var Matin

Trente et un militaires de l'Unité d'instruction et d'intervention de la sécurité civile n°7 de Brignoles sont en Guinée. Leur mission : construire un  centre de formation destiné au personnel soignant des malades touchés par le virus Ebola.

 

Leur objectif est la construction, sur la commune de Manéah, d'un centre de formation destiné au personnel soignant des malades touchés par le virus Ebola. « Nous allons nous appuyer sur un hangar en dur existant de type gymnase. Nous devrons créer des sas, des cloisonnements et d'autres aménagements intérieurs. Et nous veillerons à ce que la structure puisse fonctionner de façon pérenne », souligne le capitaine Joël Leroy, chef du détachement.

En autonomie

Les sapeurs-sauveteurs sont donc partis – pour une durée de cinq semaines « qui peut fluctuer» – avec des outils de chantier dans leurs bagages. Et d'autres matériels pour une autonomie totale. « Nous amenons nos rations de combat. Nous produirons notre eau. Nous serons également autonomes au niveau médical avec notre médecin et infirmier. »

Lits à picot et moustiquaires sont également du voyage. Des procédures courantes pour les militaires de l'UIISC7.

Un climat rude

En premier lieu, « il s'agira de s'installer, d'appréhender le rude climat. Le thermomètre affiche 35° avec énormément d'humidité. » L'officier, qui a passé un an en Afrique, sait de quoi il parle.

« Notre priorité n° 1 sera l'alimentation électrique et en eau pour le centre ». Il leur faudra aussi s'assurer sur place de l'approvisionnement en matériaux.

Le chef de corps, le lieutenant-colonel Philippe Brugère, est parti en reconnaissance sur place depuis une quinzaine de jours

 

Source Var Matin

( G. Leva)