Marius : « la Marine m’a sauvé « 

1611264017

Marius qui dédicacera son livre "Parcours Commando" ce samedi 5 octobre  à 17 heures à la FNAC de Toulon répond à nos questions :


 Pourquoi ce livre? 

Cela a été une thérapie personnelle qui m'a permis d'évacuer certaines choses,  c'est un bouquin pour mes proches et au final c'est aussi une manière de valoriser les commandos marine et l 'institution militaire qui m'a sauvé.

Sauvé de quoi?

J'ai eu une enfance turbulente et j'avais pris un mauvais chemin, la rencontre avec un policier me conseillant de devancer l'appel à été déterminante.

Pourquoi la Marine?

Parce que mon père , qui a fait l'Indochine et l'Algérie avait été dans la marine, il a été à l'école des Arpets de Saint Mandrier. J'ai appris plus tard qu'il avait été au centre Sirocco en Algérie (école des fusilliers marins)   . Comme j'étais boxeur, je voulais continuer à faire du sport, on m'a orienté sur les fusilliers marins.

Pendant votre formation, l'idée d'abandonner vous  t-elle traversé l'esprit?

Pas une seule fois. J'ai de la fierté .  Marseillais,  j'avais à coeur de montrer que la réputation de fainéants de sudistes était usurpée! J'avais envie de rendre à la Marine le fait de m'avoir accueilli, c'est un retour de manivelle pour moi, et puis la devise des commandos est être et durer!

Comment vous êtes vous retrouvé acteur dans Forces Spéciales? 

C'est l'histoire d'une promesse que j'ai tenue. 

Avez vous servi au commando  Hubert à Saint-Mandrier?

Non, j'ai toujours été en Bretagne, mais j'ai suivi le cours plongeur à Saint-Mandrier et j'ai participé à nombreux exercices et entraînements à Toulon où j'ai été réserviste deux ans de 2006 à 2008 et j'ai souvent embarqué à Toulon  pour des missions. 

Vous avez quitté la Marine au terme de 22 ans de services , pourquoi?

J'ai eu une opportunité dans le privé.

Propos recueillis par Didier CHALUMEAU  

Page Facebook de Marius