RAMOGEPOL 2013 : entrainement anti-pollution au large de la Corse

Gonflage des boudins d'un barrage flottant, par le personnel de la cellule antipol, a bord du Jason.

La Préfecture maritime de la Méditerranée en lien avec la préfecture de Corse du Sud ont organisé du 8 au 10 octobre un exercice de lutte anti-pollution dans les Bouches de Bonifacio. La France, l'Italie, Monaco et l'Espagne participent à cette manoeuvre.  


Cet entrainement s’inscrit dans le cadre de l’accord RAMOGE ratifié par la France, Monaco et l’Italie en 1981 pour la protection des eaux du littoral méditerranéen. Il a pour vocation l’entraînement et la coordination de tous les acteurs de terrain des états-majors français et italiens. Cette année, l'Espagne a également participé à l'exercice. L’accord RAMOGE symbolise depuis une trentaine d’années la lutte contre les pollutions marines et littorales ainsi que la protection de la biodiversité et de l’environnement marin.

Les manœuvres ont débuté ce mercredi 9 octobre, par une collision simulée entre deux navires devant les bouches de Bonifacio. Le centre de traitement de crise de la Préfecture maritime a été immédiatement activé tandis que l’hélicoptère Dauphin SP de la Marine nationale, basé à Hyères est engagé aux côtés de moyens italiens dans une opération de recherche et de sauvetage. Ce 10 octobre, la crise s’accentuera à la suite du naufrage d’un des navires entraînant une pollution maritime.

Sous l’autorité du préfet maritime de la Méditerranée, le VAE Yves Joly, d’importants moyens maritimes et aériens spécialisés seront engagés pour neutraliser cette pollution; pour la Marine nationale, les bâtiments d'assistance, de soutien et de dépollution (BSAD) Jason et Ailette et le remorqueur d'intervention, d'assistance et de sauvetage (RIAS) Abeille Flandre seront déployés. Des pêcheurs corses préalablement formés par le centre d’expertise pratique de lutte antipollution (CEPPOL) viendront apporter leur concours dans cette phase dynamique d’exercice.

Sources : Marine nationale