Un Toulonnais à la tête de la force d’action navale

 

Le-2-sept-2013-le-vae-coindreau-a-pris-le-commandement-de-la-force-d-action-navale-1-r-marine-nationale-r-thomas-vindevogel_article_demi_colonne
C'est sur le pont d'envol du Charles de Gaulle que s'est déroulée la cérémonie

Le vice-amiral d’escadre Philippe Coindreau a pris les fonctions de commandant de la force d’action navale (FAN) ce lundi. Ce Toulonnais succède au vice-amiral d’escadre Xavier Magne.  La cérémonie militaire s’est déroulée à bord du porte-avions Charles de Gaulle en présence de nombreuses autorités civiles et militaires.

Le-2-sept-2013-le-vae-coindreau-a-pris-le-commandement-de-la-force-d-action-navale-r-marine-nationale-r-thomas-vindevogel_article_pleine_colonne

Photos Thomas Vindevogel Marine Nationale

Le  portrait du nouvel ALFAN: un pilote qui a été pacha du Surcouf

Le vice-amiral d’escadre Philippe Coindreau est né à Toulon le 12 juin 1959. Il est issu de la promotion 1979 de l’École navale. A l’issue de la campagne d’application des enseignes de vaisseau sur le porte-hélicoptères Jeanne d’Arc, et d’une affectation sur le croiseur Colbert, il choisit la spécialité de pilote d’aéronautique navale. Il rejoint l’École des officiers brevetés d’aéronautique de Salon de Provence en janvier 1983, avant de poursuivre sa formation sur multi-moteurs. Il est breveté pilote d’aéronautique en juillet 1984. Affecté en novembre 1984 au sein de la flottille 21Fà Nîmes-Garons en qualité de pilote sur avion Breguet Atlantic, il participe en 1985 à l’opération Silure à partir du Gabon.

Promu lieutenant de vaisseau en août 1986, il est affecté à la flottille 22F en qualité de commandant d’aéronef. Déployé en mission à Djibouti en août 1987, il participe au début de l’opération Prométhée. De novembre à décembre 1988, il est envoyé en mission au Tchad dans le cadre de l’opération Epervier. En septembre 1989, il est désigné instructeur à bord de la Jeanne d’Arc, puis rejoint la flottille 23F en septembre 1990. Il participe alors à la mise en service opérationnelle de l’ Atlantique 2 .

Il est affecté en septembre 1993 à Nîmes-Garons au sein de la cellule entraînement de la patrouille maritime, chargée du contrôle de niveau d’entraînement des équipages de patrouille maritime.

Il rejoint en septembre 1994 le Collège interarmées de défense à Paris, puis est affecté au centre opérationnel interarmées de l’état-major des armées au sein de la cellule de crise Yougoslavie.

De 1996 à 1998, il commande la flottille 23F implantée sur la base de Lann-Bihoué à Lorient.

Il est affecté en septembre 1998 à l’état-major tactique de l’amiral commandant la Force d’action navale et participe en 1999 à l’opération Trident en Adriatique, à bord du porte-avions Foch lors du conflit au Kosovo. En 2000, il participe à la dernière campagne du Fochà l’occasion de la mission Myrrhe.

En avril 2001, il reçoit le commandement de la frégate furtive Surcouf  basée à Toulon. Après une mission Corymbe dans le Golfe de Guinée entre juin et juillet 2001, il participe de février à mai 2002 à l’opération Héraclès au large des côtes iraniennes et pakistanaises.

Affecté en septembre 2002 au sein de l’état-major du commandant de la zone maritime Méditerranée à Toulon, il occupe la fonction de chef de la division Conduite des forces aéronavales. En juillet 2003, il est désigné commandant de la Base de l’aéronautique navale de Lann-Bihoué.

Affecté à Paris en septembre 2005, il suit la 55èmesession du Centre des hautes études militaires et la 58èmesession de l’Institut des hautes études de défense nationale.

De juillet 2006 à septembre 2009, il occupe la fonction de chargé de mission et chef du cabinet du secrétaire général pour l'administration du ministère de la défense.

En septembre 2009, il est promu au grade de contre-amiral et prend le poste d’adjoint au commandement de la force aéromaritime de réaction rapide à Toulon. D’août à décembre 2010, il commande la force navale européenne dans le cadre de l’opération Atalante, puis la Task Force 473 du 20 mars au 24 août 2011, dans le cadre du volet français de l’opération Unified Protector en Libye.

Le 1eraoût 2011, il prend le commandement de la force aéromaritime de réaction rapide et est élevé au rang de vice-amiral en juillet 2012.

Source Marine Nationale 

 

La force  d'action navale: 110 bâtiments et 10500 personnes

La force d’action navale regroupe tous les bâtiments de surface de la Marine nationale, soit près de 110 unités et compte environ 10 500 personnes. A sa tête, l’amiral commandant la force d’action navale (ALFAN) est responsable de la préparation opérationnelle et de la gestion du personnel des forces de surface. ALFAN met les forces à la disposition du commandement opérationnel, qui les déploie dans le cadre de missions couvrant l’ensemble des fonctions stratégiques : connaissance et anticipation, prévention, dissuasion, protection et projection. Basé à Toulon, l’état-major de la force d’action navale a une antenne à Brest et une à Cherbourg.